Programme de khôlle n°5 : du 02/11 au 06/11


image_pdfimage_print

Chapitre SP3 – Systèmes optiques

Contenu :

  • Tout exercice comportant une ou plusieurs lentilles, potentiellement aussi avec des miroirs. Rigueur exigée sur les tracés (fléchages, indication des points, respect des règles de construction et des traits de construction), comme sur les calculs (distances algébriques !!!!!)

Chapitre SP4 – Circuits électriques en régime continu

Questions de cours :

  • Présenter le phénomène lié à l’apparition d’un courant électrique : origine physique, définition de l’intensité du courant électrique. Potentiel et tension, notion de masse d’un circuit.
  • Convention générateur et récepteur. Présenter la notion de puissance reçue par un dipôle. Discuter du signe.
  • Présenter les sources idéales de tension et de courant et leur caractéristiques, puis le modèle de Thévenin avec sa caractéristique.
  • Énoncer les lois de Kirchhoff. Démontrer la loi des nœuds.
  • Énoncer et démontrer les deux lois d’association de résistances.
  • Présenter le montage du pont diviseur de tension, et démontrer les formules classiques pour un tel pont.
  • Présenter le montage du pont diviseur de courant, et démontrer la formule classique pour un tel pont.

Contenu :

  • Exercices simples d’utilisation de lois de mailles, lois des nœuds, ponts diviseurs et associations de résistances, recherche graphique de points de fonctionnement.

Chapitre SP5 – Propagation d’un signal

Questions de cours :

  • Donner sans démonstration les deux formes mathématiques par lesquelles on peut modéliser une onde progressive quelconque se propageant à la célérité c dans le sens des x croissants. Que deviennent ces deux formes dans le cas où l’onde se propage dans le sens des x décroissants ?
  • Présenter l’onde progressive sinusoïdale, avec la formule selon le sens de propagation, la double périodicité.
  • Démontrer la relation liant la longueur d’onde, la période et la célérité d’une onde progressive harmonique.
  • Rappeler sans démonstration la forme mathématique permettant de modéliser une onde stationnaire. En déduire la distance entre deux nœuds en fonction de la longueur d’onde.
  • Exprimer la longueur d’onde et la fréquence des modes propres d’une corde de Melde en fonction de la célérité des ondes sur la corde et de la longueur de la corde.